La solidarité médicale en action

Aniss 140x203

Compagnie aérienne

logo aigle azur


Transporteur officiel

solimed

Présentation du projet

affiche mission annaba

SoliMed Algérie et AnisS ont co-organisé les deuxièmes Journées d’échanges sur la prise en charge de la femme enceinte vivant avec le VIH qui ont eu lieu les 22 et 23 mars 2013 à Annaba.

Déroulement des journées

La journée du vendredi 22 mars était consacrée à la prise en charge globale du VIH. Lors des sessions plénières de la matinée, qui ont réuni environ 80 personnes dont seulement 15 hommes, les médecins des deux rives de la Méditerranée ont abordé des thèmes tels que l’épidémiologie du VIH dans le monde dans la région Moyen-Orient-Afrique du Nord et en Algérie (Pr Maamar Laouar), les idées reçues et croyances populaires erronées concernant le VIH, l’intérêt du dépistage et du traitement précoce du VIH pour diminuer la morbidité, la mortalité et la transmission du virus (Dr Loïc Epelboin), les spécificités de la prise en charge du VIH en Algérie, et notamment à Annaba, avec ses limites liées aux difficultés de réaliser des mesures de charge virale VIH et des lymphocytes CD4 à cause des carences en réactifs, et le nombre de lignes de traitement disponibles limité malgré les recommandations nationales (Dr Zahéra Boudiaf), les dernières recommandations concernant la prise en charge au service d’accueil des urgences français des accidents d’exposition sanguine ou sexuelle au virus du VIH (Dr Sihem Ouar-Epelboin) et les particularités de la prise en charge des patients vivants avec le VIH (PVVIH), en particulier des migrants originaires d’Afrique subsaharienne à Tamanrasset où la prévalence du virus est la plus élevée du pays (Dr Elias Akhamouk).

529037 274357062699293 323445010 nEn fin de matinée, des thèmes plutôt paramédicaux jusqu’alors peu développés en Algérie ont été abordés, à savoir la place de l’éducation thérapeutique et de l’observance dans la prise en charge du VIH (Mme Stéphanie Bailleul), les spécificités de la prise en charge nutritionnelle des PVVIH (Mme Nathalie Bouchène) et l’importance de la prise en charge psychosociale des PVVIH avec les avancées de l’association Solidarité AIDS auprès des patients de l’hôpital d’El Kettar à Alger (Dr Hacène Bounefissa).

L’après-midi a été consacrée à des ateliers et des cas cliniques interactifs autour de la découverte, de l’annonce et du diagnostic et des aspects pratiques et thérapeutiques de la prise en charge du VIH auxquels environ 50 professionnels de santé ont participé.

La journée du samedi 23 mars était consacrée à la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Lors des sessions plénières de la matinée, qui ont réuni environ 60 personnes dont seulement 9 hommes, les thèmes suivants ont été abordés : rappels virologiques autour du VIH et aspects pratiques de la mesure des lymphocytes CD4, de la charge virale et du génotype de résistance au laboratoire (Dr Ali Kara), puis un point a été fait sur la campagne nationale HIMEYA de protection des femmes et des enfants du VIH/Sida en Algérie, qui a pour objectif l’information, l’éducation et l’aide à l’autonomisation des femmes algériennes (Dr Nour Kicha El Houda), les recommandations autour de la prise en charge du VIH pendant la grossesse, avec les dernières recommandations françaises concernant le délai d’introduction des antirétroviraux, et les indications de la césarienne prophylactique (Dr Fabienne Messaoudi), puis les recommandations pour la prise en charge de l’enfant né de mère VIH à la naissance, avec un petit clin d’œil à l’actualité scientifique concernant le bébé américain dont le cas a été présenté au dernier congrès international sur le VIH aux USA à Atlanta début mars 2013, et considéré comme une guérison fonctionnelle après la mise en place d’un traitement antirétroviral précoce à la naissance (Dr Arezki Fernane). Pour clôturer la matinée, des élèves sages-femmes de l’institut de formation d’Annaba ont présenté leur travail réalisé auprès de femmes consultant dans 5 PMI de l’est algérien sur les connaissance,s attitudes et pratiques autour du VIH (Mlles Zara Lemaret et Fatima Zohra Mekina).

208826 274356542699345 1314428957 nLe début d’après-midi a été consacré à des ateliers consacrés d’un coté au bon usage du préservatif auquel 40 professionnels ont participé (Mme Stéphanie Bailleul), tandis que le Dr Ali Kara réalisait une formation pratique directement au laboratoire de virologie du CHU d’Annaba auprès de 12 virologues et étudiants en microbiologie. Les groupes se sont ensuite rejoints pour des cas cliniques autour de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant du VIH, auxquels ont participé 55 personnes.

Après la clôture de ces journées enrichissantes par les deux représentants des deux associations co-organisatrices, le Dr Scander Soufi pour AnisS et le Dr Loïc Epelboin pour SoliMed, le Dr Zahéra Boudiaf et le Dr Imène Kerkoub ont emmené l’équipe française visiter le service des Maladies Infectieuses où quelques dossiers ont été discutés de façon collégiale.

Consultez le programme détaillé des deux journées.

Public

Les docteurs Soufi et Epelboin

Le public était composé de professionnels de santé de divers horizons : médecins spécialistes en maladies infectieuses, en microbiologie notamment virologie, en gynécologie-obstétrique, en pédiatrie, aux urgences, en médecine générale, de membres de diverses associations de lutte contre le VIH/SIDA, de sages-femmes et de pharmaciens. Ces professionnels étaient principalement originaires d’Annaba, mais aussi d’Alger, de Skikda, de Tamanrasset et de Jijel.

Intervenants et participants

Equipe SoliMed :

  • Mme Stéphanie BAILLEUL : Infirmière d’éducation thérapeutique, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France
  • Mme Nathalie BOUCHENE : Diététicienne-nutritionniste, Service d’Hospitalisation à Domicile, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France
  • Dr Loïc EPELBOIN : Médecin Infectiologue, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France
  • Dr Areski FERNANE : Pédiatre, Service de Pédiatrie, CH André Grégoire, Montreuil, France
  • Dr Ali KARA : Biologiste, Laboratoire de Biologie, CH Marc Jacquet, Melun, France
  • Dr Fabienne MESSAOUDI : Gynécologue, Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Alfred Mignot, Versailles, France
  • Dr Sihem OUAR-EPELBOIN : Urgentiste, Service d’Accueil des Urgences, CHU Henri Mondor, Créteil, France
  • Samia ARHAB, chargée de communication et logistique

Intervenants algériens :

  • Dr Elias AKHAMOUK : Infectiologue, Médecin Chef Directeur, Centre de Référence de prise en charge des IST/ Sida, Tamanrasset, Algérie
  • Dr Zahéra BOUDIAF : Infectiologue, Centre de référence de Prise en charge des IST/Sida, Annaba, Algérie
  • Dr Hacène BOUNEFISSA : Président de l'association Solidarité AIDS, Algérie
  • Dr Nour Kicha EL HOUDA : Médecin, responsable de la Campagne nationale HIMEYA de protection des femmes et des enfants du VIH/Sida en Algérie 526802 274357289365937 1233066494 n
  • Pr Maamar LAOUAR : Infectiologue, Médecin Chef Directeur, Centre de Référence de Prise en charge des IST/Sida, Annaba, Algérie
  • Mlle Zara LEMARET : élève sage-femme, Institut National de Formation Supérieure des Sages-femmes d’Annaba
  • Mlle Fatima Zohra MEKINA : élève sage-femme, Institut National de Formation Supérieure des Sages-femmes d’Annaba

Participations diverses :

  • Dr Scander SOUFI : Médecin, Président d’AnisS, Annaba, Algérie, co-organisateur de ces 2èmes journées d’Annaba
  • Dr Imene KERKOUB : Médecin infectiologue, Centre de référence de Prise en charge des IST/Sida, Annaba, Algérie, Responsable AnisS de l’organisation et la logistique de ces 2èmes journées d’Annaba
  • Mme Samia ARHAB : Journaliste Berbère TV et France Ô, couverture audiovisuelle et logistique de l’équipe SoliMed
  • Dr OTHMAN : maitre assistant en microbiologie, Laboratoire de microbiologie – Annaba,  modérateur session 3
  • Dr Kamel AMOURA : maitre assistant en microbiologie, Laboratoire de microbiologie – Annaba, visite et atelier in au laboratoire
  • Pr Mekki AIDAOUI : Service Maladies Infectieuses, CHU Annaba, animation dans la salle
  • Mme Salima MESRANE : enseignante sage-femme major, Institut National de Formation Supérieure des Sages-femmes, Annaba, modératrice session 4
  • Mme Yamina BELBECHE : professeur enseignante paramédicale, Institut National de Formation Supérieure des Sages-femmes d’Annaba, animation dans la salle
  • Mlles Khaoula AOUISSI, Maroua KHADRAOUI et Rym BENAMINA : enquête CAP PMI
  • Mme BOUTARFAYA : Association femmes algériennes pour le développement
  • M. Adel BIREM : membre d’AnisS, responsable logistique
  • M. Ayadi ZINOU : juriste d’AnisS, logistique
  • M. Ahmed LEMOUCHI : membre d’AnisS, logistique et contribution à l’atelier préservatif.

Groupe Annaba 2013

Résultats obtenus

En attente des questionnaires de satisfaction.

Points faibles et points forts

Points forts :

  • Organisation et logistique exemplaire et professionnelle de l’équipe de l’Association accueillante, AnisS, tant en terme de lieu, de matériel, de diffusion du programme que de d’hébergement et de transport.
  • Plusieurs spécialités et professions représentées dans le public sénior et junior et de plusieurs villes d’Algérie.
  • Public motivé, souvent passionné et interactif, majoritairement jeune et féminin.
  • Plusieurs interventions enrichissantes et de qualité des communicants algériens.
  • Thèmes abordés assez nouveaux en Algérie tel que l’éducation thérapeutique et l’observance des PVVIH, et celui de l’aspect nutritionnel de la prise en charge de ces patients.
  • Nombreux échanges de connaissances et de pratiques des professionnels des deux rives de la Méditerranée notamment au cours des ateliers et des séances interactives et aussi au cours de la visite du laboratoire de Microbiologie et celle du Service des Maladies Infectieuses du CHU d’Annaba.

Points faibles :

  • Peu de gynécologues et de pédiatres alors que le principal thème des journées était celui de la prise en charge du VIH et de sa transmission chez la femme enceinte et chez l’enfant.
  • Désistements de dernière minute de nombreux intervenants algériens.
  • Malgré un matériel honorable au laboratoire, impossibilité de réaliser l’atelier autour des bonnes pratiques concernant le dosage de la charge virale VIH qui est un élément majeur du suivi biologique des patients vivant avec le VIH, faute de réactifs, ce qui est, selon nos interlocuteurs algériens, un problème aussi dramatique que chronique tant dans le grand centre d’Annaba que celui de Tamanrasset.

Publications liées à cette mission :

Visionnez la vidéo réalisée par Mme Samia Arhab sur la mission Annaba sur Dailymotion


Voici l'ensemble des thèmes traités lors de cette formation
Éducation thérapeutique et VIH
caducee1
Mme Bailleul
Nutrition et VIH

caducee2
Mme Bouchène
VIH à Tamanrasset

caducee3
Dr Elias
VIH et grossesse

caducee4
Dr Messaoudi
Prise en charge des AES

caducee5
Dr Ouar-Epelboin
Dépistage du VIH

caducee6
Dr Epelboin
Prise en charge psychosociale PVVIH
caducee1
Dr Boufenissa
Spécificités du VIH en Algérie
caducee2
Dr Boudiaf
Enquête VIH et PMI de l'est algérien
caducee3
Élèves sages-femmes
Rétrovirologie et VIH

caducee4
Dr Kara
Épidémiologie du VIH en Algérie (1)
caducee5
Dr Louar
Épidémiologie du VIH en Algérie (2)
caducee6
Dr Louar
Cliquez sur les caducées pour consulter ces thèmes (au format PDF)

Accès direct

Statistiques

Visiteurs
11
Articles
107
Articles lus
343057